Ressources

ASSISTANTE MATERNELLE

Travail à domicile au service des familles, le métier d’assistante maternelle requiert un réel investissement et de la patience, pour accueillir des enfants au quotidien.

La professionnelle joue un rôle important pour l’enfant accueilli et les parents. L’assistante maternelle agréée doit faire preuve d’un réel sens de l’organisation et assurer la sécurité à son domicile, en toutes circonstances.

Le site Devenir assistante maternelle vous aide à trouver votre voie dans le secteur de petite enfance et à vous épanouir dans un emploi, qui vous convient.

L’AGRÉMENT DE L’ASSISTANTE MATERNELLE

Avant d’accéder à cette profession, il est essentiel de passer toutes les étapes administratives obligatoires, pour décrocher l’agrément.

‘‘Cette autorisation d’exercice du métier permet à l’assistante maternelle de bénéficier d’une formation spécifique, d’une protection sociale et d’une rémunération encadrée.

 

LA RÉUNION D’INFORMATION

C’est la 1ère étape, afin de savoir si le métier correspond aux ambitions de la candidate à l’agrément et si elle dispose des conditions d’accueil requises.

Organisée dans les centres de PMI (protection maternelle infantile), les CDAS (centres départementaux d’action sociale) ou les mairies, la réunion se déroule soit comme une grande assemblée animée par des puéricultrices, soit sous forme de table ronde, avec un échange de questions / réponses.

Des professionnelles de la petite enfance informent les personnes sur les modalités d’exercice du métier et les réalités du terrain.

Le but de la réunion d’information est de démontrer qu’être assistante maternelle est un vrai métier et non une activité complémentaire pour améliorer sa situation financière.

Les puéricultrices mettent en avant la dimension professionnelle du métier et n’hésitent pas à parler des inconvénients. La réunion d’information est une première étape incontournable de réflexion, pour le choix d’une carrière d’assistante maternelle

 

LA DEMANDE D’AGRÉMENT

C’est l’étape décisive qui va lancer le processus pour devenir assistante maternelle. La candidate doit remplir un formulaire administratif de demande d’agrément, auquel elle doit joindre de nombreuses pièces (certificat médical et extrait de casier judiciaire), par lettre recommandée avec accusé de réception. Le tout est examiné par le Conseil Général.

 

LA VISITE D’ÉVALUATION

Cette étape cruciale est une visite du domicile, qui est examiné par une puéricultrice. Cette dernière évalue les conditions matérielles du logement et la sécurité de l’environnement, pour l’accueil d’enfants.

En plus du logement, la candidate doit s’entretenir avec la professionnelle de la petite enfance et répondre à des questions sur l’enfant et sa vision de la profession.

Elle doit démontrer sa capacité à communiquer, son sens de l’organisation et ses aptitudes éducatives.

La visite d’évaluation va déterminer l’accord ou le refus de l’agrément, ainsi que le nombre de places attribuées.

 

L’OBTENTION DE L’AGRÉMENT

Le Conseil Général, suite à l’avis de la puéricultrice, peut accorder ou refuser de manière totale ou partielle, l’agrément. L’agrément est attribué pour 5 ans à l’assistante maternelle, qui doit faire une demande de renouvellement, à l’issue de ce délai.

En cas de refus, des recours sont possibles, soit auprès du président du Conseil Général, soit devant le tribunal administratif.

Pour aménager son logement, l’assistante maternelle peut bénéficier de 2 types d’aides financières allouées par les caisses d’allocations familiales :

• La prime d’installation destinée aux personnes nouvellement agréées.

• Le prêt d’amélioration de l’habitat à taux zéro, sous réserve de remplir les conditions.

 

LA FORMATION PROFESSIONNELLE

La formation initiale de 120 heures est obligatoire pour l’assistante maternelle. Elle se déroule en 2 temps : une partie de 60 heures, avant l’accueil du 1er enfant et une seconde, dans les 2 ans qui suivent l’agrément.

L’assistante maternelle doit passer une épreuve obligatoire du CAP petite enfance, l’unité professionnelle Prise en charge de l’enfant à domicile pour valider sa formation de 120 heures. Grâce à ce diplôme d’Etat, des évolutions de carrières sont envisageables.

Avec la formation continue, l’assistante maternelle peut se former, tout au long de sa carrière, grâce au droit individuel à la formation (DIF), au plan de formation et à la validation des acquis d’expérience (VAE). Elle peut bénéficier d’une allocation de formation ou le maintien de sa rémunération.

Elle peut également décrocher un titre professionnel que l’on appelle “certification”, afin d’avoir une qualification supplémentaire et faire reconnaître l’expérience de la professionnelle.

Non obligatoire, la certification est accessible aux assistantes maternelles expérimentées, via la VAE. Des démarches administratives sont requises. Sa validation est soumise à un oral devant un jury professionnel.

 

LE DROIT DU TRAVAIL ET LA RECHERCHE D’EMPLOI

La profession d’assistante maternelle est réglementée. Avant d’accueillir des enfants à domicile, un certain nombre de démarches sont obligatoires, pour la salariée et l’employeur.

Le contrat de travail est le document de référence entre l’assistante maternelle et les parents employeurs. Signé par les 2 parties, il doit indiquer tous les points qui encadrent la profession, notamment la rémunération. Encadrée par une convention collective et le droit du travail, cette dernière est composée du taux horaire, auquel on ajoute les indemnités d’entretien.

Le droit du travail est protecteur envers l’assistante maternelle, qui ne peut être l’objet d’une rupture du contrat de travail, que dans des cas précis.

L’exercice du métier d’assistante maternelle ouvre à des congés payés, dont le mode de calcul peut être complexe, selon le temps de travail effectué sur l’année.

Avant l’accueil du premier enfant, il est nécessaire de se faire connaître dans sa commune, par l’inscription sur des listes auprès des organismes locaux (relais parents / assistantes maternelles et associations d’assistantes maternelles) et par le bouche-à-oreille.

 

PARENTS

Les aides financières à la garde à domicile, un sérieux coup de pouce pour financer la nounou

Pour vous aider à payer le salaire de la nounou et les charges associées, il existe différents types d’aides financières garde à domicile :

• L’aide « Complément de Libre choix du mode de garde » qui se décompose en deux volets : l’aide CAF au paiement des charges sociales et une aide Pajemploi à la garde à domicile versée directement sur votre compte

• Des aides financières données par d’autres acteurs : villes, régions, entreprises, CE…

• Et un crédit d’impôts « Emploi d’un salarié à domicile » qui couvre 50% des dépenses de la garde

 

A combien s’élèvent-elles ? Sont-elles ouvertes à tous les foyers ? Comment les percevoir ? Petite revue de détail.

 

Premier élément des aides financières Garde à domicile : le « Libre choix du mode de garde » (CAF et PAJEMPLOI)

L’aide Libre Choix du mode de garde est composée de deux aides financières garde à domicile distinctes, qui sont d’un grand secours pour financer ce mode de garde !

En garde partagée, chacun de ces deux volets est versé POUR CHAQUE FAMILLE, en fonction de la quote-part payée par chacune.

 

Pajemploi vous verse une aide financière tous les mois sur votre compte bancaire

La PAJE (Pajemploi) vous verse tous les mois le 1er volet de l’aide « Complément de Libre Choix du Mode de garde« , en le déduisant des montants restant dus (au titre des charges sociales et de l’impôt sur le revenu de la garde d’enfants), quelques jours après la déclaration Pajemploi du salaire de votre nounou à domicile.

Le montant de cette aide versée par Pajemploi varie en fonction de vos ressources financières de 177 à 467 € (si votre dernier enfant a moins de 3 ans)

Elle est divisée par deux aux trois ans de votre enfant, et est donc de 88 à 234 € s’il a entre 3 et 6 ans.

Toutefois, si votre enfant est né entre Janvier et Août, à compter de Janvier 2020, le Libre Choix du Mode de garde sera versé à taux plein jusqu’au 31 août suivant les 3 ans de l’enfant et non plus jusqu’au mois anniversaire des 3 ans !

Vous pouvez également percevoir d’autres types d’aides autre que Pajemploi pour vous aider à financer la garde à domicile

Vous pouvez percevoir par exemple des aides financières garde à domicile municipales, départementales…

En effet dans certaines cas votre région, département, ville vous verse des aides financières pour la garde à domicile, parfois pour compenser le nombre faible de places en crèche ou pour aider à financer l’emploi d’une nounou plus coûteux dans ces régions densément peuplées.

 

L’aide CAF Garde à domicile est une aide au paiement des charges sociales de la nounou

Deuxième volet de l’aide « Complément de Libre Choix du Mode de garde » : l’aide CAF au paiement des charges sociales est déduite directement du montant de charges sociales que vous devez payer et donc finance une partie des cotisations sociales de la nounou à domicile

Le montant de cette prise en charge des cotisations sociales liées à l’emploi d’une nounou dépend du niveau des charges et de l’âge de votre enfant : elle est en effet de 50% du montant des charges sociales (AVANT abattement de 2 €), plafonnée à 459 € pour un enfant de moins de 3 ans et 230 € (la moitié) si votre dernier enfant a entre 3 et 6 ans (et ce quels que soient vos revenus).

Toutefois, si votre enfant est né entre Janvier et Août, le plafond de 459 € s’applique jusqu’au 31 août suivant les 3 ans de l’enfant et non plus jusqu’au mois anniversaire des 3 ans !

Elle n’est plus versée après les 6 ans du dernier enfant gardé.

 

Comment bénéficier de ces deux volets de l’aide financières Libre Choix du Mode de garde ?

Pour bénéficier de cette aide Libre Choix du mode de garde, c’est très simple : il suffit d’en faire la demande à la CAF, ce qui déclenchera automatiquement votre inscription à Pajemploi.

Puis, dès le 1er salaire déclaré à Pajemploi, l’aide Libre Choix du Mode de garde vous sera automatiquement versée, et ce jusqu’au mois des 6 ans de votre dernier enfant.

Seul cas particulier : si vous êtes travailleurs frontaliers, l’aide sera versée sous une forme différente, l’ADI (allocation différentielle)

 

Vous pouvez également percevoir d’autres types d’aides autre que Pajemploi pour vous aider à financer la garde à domicile

Vous pouvez percevoir par exemple des aides financières garde à domicile municipales, départementales…

En effet dans certaines cas votre région, département, ville vous verse des aides financières pour la garde à domicile, parfois pour compenser le nombre faible de places en crèche ou pour aider à financer l’emploi d’une nounou plus coûteux dans ces régions densément peuplées.

Renseignez-vous auprès de la mairie de votre domicile.

Le monde professionnel aide parfois aussi à payer la garde d’enfants à domicile

Dans le secteur privé existe des aides financières garde à domicile ou plus largement Petite enfance

Certaines entreprises ou certains CE versent une aide sous forme de CESU Petite enfance préfinancés

Cette aide dédiée à la garde de vos enfants (de moins de 6 ans) est souvent co-financée par vous et par l’entreprise (c’est-à-dire qu’un montant est prélevé sur votre salaire et vous est ensuite restitué sous forme de CESU – chèques emploi service préfinancés), et dépasse rarement 1800 € annuels, montant maximal défiscalisé.

Pour en savoir plus : https://www.parent-employeur-zen.com/aides-financieres/

 

• Developed by Web-Gardeners.fr 2020